Voici comment garantir la sécurité sur les média sociaux si vous êtes nouveaux dans le monde de la technologie

Comme promis, voici la 2ème partie de notre article “Les parents phobiques de la technologie”. Ce blog est une suite directe. Donc, assurez-vous d’avoir lu la 1ère partie ou sinon cette histoire n’aura aucun sens pour vous !

Internet possède un côté sombre et je comprends pourquoi. Je n’ai pas besoin d’être un expert en média sociaux pour vous dire cela. Sur internet, les enfants ne sont pas en face à face. Ils sont cachés derrière leurs ordinateurs et derrière les touches de leurs claviers. Ils ne parlent pas aux autres en personne – seulement vis les mots sur un écran d’ordinateur. Cela libère leurs inhibitions. Ils se débarrassent des protocoles sociaux qu’ils suivent lorsqu’ils sont dans un contexte d’interaction physique. Par conséquent, ils se sentent comme s’ils pouvaient faire n’importe quoi, dire n’importe quoi et s’exprimer n’importe comment. De plus, il n’y a pas d’organes de médiation en ligne. Il n’y a pas d’enseignant qui surveille les enfants. Les parents non plus ne sont pas présents pour s’assurer que leurs enfants se comportent bien. Il n’y a personne vers qui courir pour se plaindre si quelque chose se passe mal. Cela donne également une opportunité aux enfants de se montrer téméraire. Personne n’est là pour vérifier le langage qu’ils utilisent. Personne pour voir quand un enfant se montre cruel vis-à-vis d’un autre.

J’ai appris très tôt que je comprenais les média sociaux beaucoup mieux que je ne le pensais. Je suis un parent après tout. J’ai tout l’instinct d’une mère dont j’ai besoin pour tracer ma voie. Je n’ai pas du tout besoin d’être un quelconque expert en techno. Tout ce que je dois faire est de garder mon enfant en sécurité. Donc, je suis en ligne et j’ai découvert que je pouvais suivre les activités en ligne de mon enfant bien mieux que si j’utilise une appli de suivi pour iPhone. J’aurais simplement à l’installer sur son téléphone et suivre ensuite ses activités via mon compte en ligne. Ensuite, la seule chose que j’aurais besoin de faire est de lire ce qui se trouve à l’écran. Laissez-moi m’expliquer.

Le contrôle parental que j’ai utilisé était XNSPY et dorénavant je partage mon expérience sur ce blog. Concrètement, XNSPY télécharge tout ce que mon enfant fait sur son iPhone vers mon compte. J’ai essentiellement chaque action effectuée par ma fille qui m’est rapportée. Ceci inclut :

  • Ses messages texte. Je peux lire chacun d’entre eux.
  • Ses messages Facebook. À nouveau, je peux lire chacun d’entre eux, envoyés et reçus.
  • Ses messages instantanés. C’est-à-dire WhatsApp, Tinder, Kik, Viber, Skype et Line.
  • Ses données de navigation. Je peux voir quels sites web elle a visité.
  • Ses emails. Je peux lire les emails qu’elle envoie et reçoit.
  • Sa localisation exacte. Je peux la suivre grâce au système GPS et voir son historique de localisation.

Fondamentalement, je peux lire tous ses messages afin de m’assurer qu’elle n’est pas harcelée. EN même temps, je peux m’assurer qu’elle n’est pas à la recherche sur internet de lieux à visiter où elle pourrait être blessée. Quand elle a des problèmes avec ses amies, je lui dis de décrocher et faire quelque chose de positif à la place. J’ai également abordé ce sujet avec les parents d’autres enfants qui sont dans la classe de ma fille. Ils sont tous d’accord sur le fait que nous devons travailler ensemble pour résoudre le problème du cyber-harcèlement, au moins dans notre école, ou au pire, dans la salle de classe de nos enfants. Les parents ont la responsabilité du comportement de leurs enfants. Les enfants sont malléables. Ils ont tendance à faire des choses qui leur donneraient l’air “cool” auprès de leurs potes. Les parents doivent être ceux qui corrigent leurs comportements, même dans le monde en ligne.

Au final, cette appli d’espionnage Apple m’a aidé à devenir un parent moderne. Elle m’a aidé à surmonter ma peur de la technologie que j’arborais parce qu’elle m’a montré que ce n’est pas si difficile. Et j’ai appris que si je peux suivre mon enfant sur les média sociaux, je peux y aller moi aussi ! J’ai commencé à utiliser Facebook et Twitter. Je suis mes enfants sur ces plateformes. Ainsi je peux être informée de ce qui s’y passe d’une part mais aussi via mon contrôle parental. À part cela, utiliser ces plateformes par moi-même m’a procuré une meilleure compréhension de leur fonctionnement. Je comprends quelles sont les domaines qui ont tendance à avoir besoin d’être plus suivis que les autres. Et par-dessus tout, cela m’a donné une meilleure compréhension vers où va le monde aujourd’hui, au moins aussi loin tant que mes enfants sont concernés.

Avez-vous des expériences que vous souhaiteriez partager avec nous ? Écrivez-nous ou laissez-nous un commentaire ci-dessous pour être intégré dans ce blog !

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail