Un monde où le plafond de verre peut être brisé avec du code

Quelques années auparavant, Google a investi 50 millions de dollars US dans Made With Code, une initiative qui encourage les femmes à être plus présentes dans les sciences informatiques. Ce programme a pour but de faire en sorte que les filles apprennent à coder de façon à ce qu’elles puissent construire les choses qu’elles aiment, que ce soit une appli ou une vidéo. L’objectif de ce projet est d’intégrer plus de femmes dans la Silicon Valley et de combler l’écart avec les hommes.

https://www.youtube.com/watch?v=Bo11JJgj1cU

Une étude suggère que, de l’ensemble de la population titulaire d’un diplôme en sciences informatiques, les femmes représentent à peine 17%. Et c’est probablement pourquoi l’industrie des technologies est largement dirigée par les hommes. Made With Code suggère que le code apportera également une propension à l’entreprenariat chez les filles car elles pourront mettre en pratique leurs idées. Il apparaît que Google a remarqué que les hommes ont tendance à truster le domaine des technologies et que les femmes sont éduquées pour occuper des emplois traditionnellement “féminins”.

Lorsqu’ils ont lancé l’initiative, Google hébergea l’évènement “Made With Code” à New-York pour inspirer les femmes de tout âge. Google a également recruté des mentors pour inspirer les filles dans leurs projets.

Megan Smith, la Vice-Présidente Exécutive de Google X déclare que le code et la technologie ne sont présentés aux filles comme une perspective dans laquelle s’engager. Elle a critiqué les émissions télévisées et les films où les hommes sont toujours décrits comme des génies de l’informatique contrairement aux femmes. Elle pense que tous ces facteurs s’accumulent pour éloigner les filles du code. Elles n’ont pas de modèles auxquels se raccrocher. Il n’y a personne à la télévision à qui leurs jeunes esprits peut s’identifier; personne à regarder sur les écrans pour les inspirer, tout du moins dans le domaine des sciences.

Google envisage de mettre en pratique cette idée en installant des camps dans tout le pays où les filles peuvent se retrouver et apprendre à coder. Un système d’apprentissage en groupe signifie plus d’exposition – et Google a compris que l’encouragement social est l’un des facteurs les plus forts pour que les femmes intègrent les sciences, avec des modèles à suivre de femmes qui réussissent.

D’autres ont parlé de la stigmatisation qui existe dans les technologies au sujet des femmes – les filles sont étiquetées de ‘geek’ si elles expriment un intérêt dans la science et de ‘dictatrice’ si elles affichent des qualités de leadership. Google veut que ce projet touche les filles, aussi bien dans leurs salles de classe que chez elles. Ils veulent parvenir à cela en faisant don de 15 millions de dollars US à des projets en informatique qui se concentrent sur les filles au cours des trois prochaines années.

À ce stade, je veux véritablement exposer ce que nous, chez XNSPY, nous voulons atteindre comme objectif. Nous fournissons une appli de contrôle parental. Une appli qui est conçue pour suivre, et non pas dissuader d’utiliser la technologie. Nous encourageons toujours les parents à regarder ces gadgets comme des outils pour la croissance et le développement, et non pas comme des “boîtes diaboliques” qui vont certainement compromettre la performance de l’enfant à l’école. Oh ! En fait, même les écoles commencent à s’intéresser à ce sujet. Elles réalisent que la technologie doit être intégrée dans les systèmes d’éducation plutôt que de les réprimander. C’est la seule voie à l’avenir.

Le plafond de verre a toujours existé dans la Silicon Valley. Mais, il semble bien qu’il pourrait être finalement brisé – avec du code, rien de moins.

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail